A défaut d’écrire, je lis

J’aurais pu aussi intituler cet article : « La Semaine Interdite ne progresse pas mais ma pile à lire commence à être lourde » ! Je suis sans doute une petite joueuse surtout par rapport à Delphine et George mais j’apprécie tout autant qu’elles mes lectures et les moments qu’elles me procurent. Aujourd’hui, au travail, je m’imaginais dans un hamac avec l’un des trois livres que je venais d’acheter. Pas très sérieux mais ça ne fait pas de mal.

J’aurais également pu intituler cet article « La Semaine Interdite ne progresse pas et on peut dire que je suis discrète sur le net côté promo« . C’est tellement dur de trouver la force d’écrire un article ici après une bonne journée de travail. J’avoue que ma tête est en mode off après le boulot alors si je vous écris, c’est rapidement sur Twitter… Mais je sais que je devrais reprendre le rythme car quand La Semaine Interdite sera là, il me plaira de vous en parler et bien sûr, d’être entendu !

Je vais bien trouver une astuce pour être plus présente… Des idées les bosseurs ?

MontagneDeLivres

2 thoughts on “A défaut d’écrire, je lis

  1. Je m’en vais de ce pas réfléchir et te trouver des idées! Car, côté écriture, c’est l’inconstance même, de même que la présence… On va se serrer les coudes, Consoeur! Et ce 2ème semestre 2012 nous sera prometteur, si, si!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge