Celle qui accompagne le héros

Indiana Jones 2

En lisant le dernier article du blog de mon amie Terhi Schram, je me suis rappelé d’une nouvelle écrite il y a presque quatre ans. Son titre était Celle qui accompagne le héros. J’avais eu l’idée de l’écrire après avoir regardé pour la millième fois la trilogie de Indiana Jones (sans doute avant de courir voir le quatrième film au cinéma). Celle qui m’a inspiré est la blonde un peu cloche du deuxième film. Et c’est en me disant qu’elle représentait tous les clichés de la blonde de service que j’ai remarqué que chaque héros était accompagné d’une femme. Stupide ou non, toutes ses femmes avaient en communs de se mettre dans le pétrin et de ne pas faciliter la vie des héros qui devaient les sauver même si bien sûr, elles en étaient capables grâce à la séduction dont elles usent et abusent. Je me suis donc demandé si un héros pouvait vivre sans celle qui l’accompagne. Si Clark Kent n’avait pas sa Loïs et si Spiderman n’était pas amoureux de sa Mary Jane, est-ce qu’ils nous intéresseraient toujours autant ? Celle qui accompagne le héros n’est-elle pas celle qui rend le héros plus humain, qui nous permet de voir ses failles et donc aussi son héroïsme ? Le héros en est-il un sans celle qui l’accompagne ?

Spiderman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge