Ecrire épuise-t-il ?

Je ne vous demande pas si après une séance d’écriture vous avez envie de filer sous la couette ou si encore vous vous sentez désarmés face à l’ampleur de votre projet. Je vous demande si après plusieurs séances d’écritures dans la même semaine, vous vous sentez complètement épuisés.

chat fatigué

Depuis quatre jours maintenant, je traîne une grosse fatigue. Dormir ne me suffit plus. La seule chose que j’ai changé à mon quotidien, c’est l’intensité de mon écriture. Je suis passé de « presque plus » à « tous les jours une bon morceau ». Du coup, je m’interroge. L’année dernière, je me souviens être tombé malade après avoir terminé la première aventure d’Adrien Poche. Après l’ultime séance d’écriture de ma nouvelle, je m’étais sentie très mal. La séance avait été intense et les deux heures de création étaient passées comme un petit quart d’heure.

Si ça se trouve, ma fatigue n’a rien à voir avec l’écriture mais c’est depuis cette ultime séance sur Adrien Poche 1 que j’avais réduit au compte goutte l’écriture, de peur de revivre une chute d’énergie. Maintenant que je m’y replonge intensément (mais pas non plus comme si c’était ma vie qui était en jeu !), paf, me revoilà épuisée.

Des explications/hypothèses mes docteurs-lecteurs ?

4 thoughts on “Ecrire épuise-t-il ?

  1. Sincèrement je crois que oui, écrire ça fatigue. Comme tout autre mise en place de projet je pense. On s’investit, même quand on n’est pas devant son écran ou sa feuille, on continu d’y penser…

    Perso, quand je bosse et que j’écris le soir en rentrant, je suis vraiment épuisée (et je me fais gronder par mon homme qui s’inquiète ^^). Mais bon, en même temps, je n’ai absolument pas envie de me passer d’écrire.

  2. J’ai exactement les mêmes symptômes après une séance intensive d’écriture… Après tout, l’investissement intellectuel pour la création d’une oeuvre est énorme, on a les neurones qui fonctionnent à plein régime… ET quand il faut corriger, c’est encore pire! Car on doit respecter la démarche de base tout en améliorant l’ensemble, et en faisant, parfois, des sacrifices… De plus, comme le dit A.Note, on s’investit jusqu’à poser le point final… ET quand c’est terminé, l’effet boomerang de plusieurs mois de travail se fait sentir!

    C’est normal, prends peut-être un ou deux jours de repos et ça ira mieux!

    1. C’est rassurant que ce soit normal alors… mais j’espère que ça va s’estomper car pour moi, ce n’est pas un mois de travail intensif mais une semaine (plus mon boulot à côté mais quand même !) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge