Et devant moi, le monde de Joyce Maynard

Et devant moi, le monde - Joyce Maynard

Résumé : En 1972, le New York Times Magazine publie l’article d’une étudiante, Joyce Maynard, sur sa génération. Succès. La jeune femme est repérée par J-D Salinger, de trente-cinq ans son aîné. Séduite par l’auteur énigmatique de L’Attrape-coeurs, elle s’enferme avec lui dans une relation aussi brève que destructrice. Vingt-cinq ans après, celle qui est devenue écrivain tente d’exorciser son histoire.

Mon avis : Une lecture incroyable qui est devenue ma préférée ! Ce livre est bouleversant. L’histoire de Joyce Maynarrd avec Salinger se justifie par le passé de Joyce puis justifie son futur avant qu’elle ne devienne celle qu’elle veut devenir. Je vous recommande ce livre qui se dévore. Je ne sais pas comment elle a pu écrire un livre aussi intime et en même temps si peu dérangeant (enfin… il a dérangé les grands fans de Salinger, l’homme). Cette introspection est honnête et sublime. Vous trouverez sans doute un peu de vous à un moment ou à un homme. Je vais de ce pas me procurer les livres de Joyce Maynard… et ceux de Salinger.

4 thoughts on “Et devant moi, le monde de Joyce Maynard

  1. Allez, c’est parti pour un tour, car je ne taris jamais d’éloges à son égard!
    J’ai découvert Joyce Maynard, il y a quelques années, en fouinant un peu sur le Net, à tout hasard. Je suis tombée sur son article publié originairement dans le New York Times Magazine en 1972. Son écriture, très intimiste et pourvue d’une rare simplicité, à travers laquelle elle se livre et relate son quotidien sans pudeur m’a conquise. Le livre « Et devant moi, le monde » reste fidèle à sa plume. Pour tous ceux qui adorent lire de belles histoires, car elle sait si bien les conter… 🙂
    Laura Articles récents…Festival VARILUX 2013 au BrésilMy Profile

    1. A la fin de mon exemplaire, il y avait l’article du New York Times mais je n’ai pas accroché par contre. Sans doute à cause de mon manque de culture Américaine des années 60-70…
      Tu as lu ses autres livres ?

  2. Non, juste l’article du magazine et ce livre-là (en V.O.), jusqu’à présent. J’ai aussi « Long week-end » et « Les filles de l’ouragan » dans ma PAL actuelle. Elle publie souvent aussi des newsletter sur son site (une tartine de belles histoires!) que je lis régulièrement…
    Laura Articles récents…Festival VARILUX 2013 au BrésilMy Profile

    1. Ce serait sympa de lire en même temps un de ses livres, non ? On pourrait partager notre avis chaque jour.

      Concernant son blog, je dois avouer que mon anglais est un gros frein. Autant je comprends (presque) parfaitement Cendrine Marrouat, autant là, je ne pige rien :-/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge