Fragments de Marilyn Monroe

Marilyn Monroe - Fragments

Résumé : Marilyn était un mythe de son vivant mais sa mort prématurée a encore nourri son mystère. Le livre Fragments, édité par Bernard Comment et Stanley Buchthal permet d atteindre la réalité du mythe de Marilyn Monroe, de découvrir la sensibilité exacerbée, la véritable créativité, qui se cachaient derrière l image de la blonde pulpeuse à laquelle on voulut à tout prix – les studios d Hollywood les premiers – la réduire. On découvrira dans ce livre, en exclusivité, les textes de l actrice : fragments, notes, poèmes, correspondance, et même recettes de cuisine…Tous ces documents nous révèlent la grâce d’un être fragile, sujet à une perpétuelle introspection et en permanente quête d’amour. Et plus encore, le talent et la profondeur d une artiste sensible, souvent mélancolique, se passionnant pour Joyce, Kerouac, les peintres italiens de la Renaissance, réfléchissant avec une exigence sans faille aux rôles qu’il lui fut donné d’incarner. Le livre est composé de 104 fac-similés des manuscrits de Marilyn Monroe accompagnés de leurs transcriptions, et de leurs traductions. Ces textes sont assortis de 33 photos, dont certaines sont visibles pour la première fois. Ces photos – qui toutes présentent Marilyn en lectrice, ou en compagnie d écrivains – éclairent la relation singulière que l actrice entretenait avec la littérature.

Mon avis : Je commence par le négatif. Je n’ai pas aimé la traduction et la mise en page. C’est trop fouillis. Marilyn n’est pas toujours dans un état de pleine conscience alors il est parfois difficile de la comprendre. Avec la traduction, c’est pire ! Il aurait fallut faire une traduction petit à petit plutôt que de faire une page l’originale et l’autre la traduction que les auteurs ont présenté différemment. A cause de ça, j’ai faillit abandonner dix fois… Le côté positif ne vient pas des auteurs ou de l’éditeur mais bien de Marilyn Monroe. Ses lettres sont bouleversantes. Elle est consciente de ses failles ainsi que du fait que tout le monde tentent de les utiliser contre elle. L’horreur suprême : être prise pour une folle, une idiote, un objet. Et elle luttera jusqu’au bout. On découvre la Marilyn très sérieuse, difficile avec elle-même, créative, cultivée et curieuse. On est loin de la blonde idiote. Là, ses cheveux, son physique n’ont que peu d’importance. On est dans son coeur. Ce livre donne envie de la découvrir un peu plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge