Il n’y a que l’écriture et mes lecteurs qui comptent

Voilà, tout est dans le titre. Je retourne mettre le nez dans mes corrections d’Adrien Poche – Un meurtre sans étiquette puis dans La Semaine Interdite ainsi que dans mon projet de recueil de nouvelles et même dans une autre aventure d’Adrien Poche !!! Je ne vais suivre plus qu’une poignée d’écrivains, quelques blogs mais ne plus faire partie de ce « groupe » de gens. Ce groupe, c’est ceux qui pensent être les écrivains du siècle et qui ne pensent qu’à vous noyer de pubs pour leurs livres qu’ils vous demandent d’acheter si vous voulez qu’ils lisent le votre.

J’écris pour les lecteurs. Pardon de m’être éloignée de vous. Maintenant, je reviens.

6 thoughts on “Il n’y a que l’écriture et mes lecteurs qui comptent

    1. Beaucoup d’auteurs auto-édités disent que chercher un éditeur, c’est vendre son âme au Diable. Pour moi, vendre son âme au Diable, c’est oublier le principal : le lecteur.

  1. Tu as raison, c’est pour ses lecteurs qu’on écrit… et pour soi aussi. L’argument de « vendre son âme au diable » vient généralement de gens qui n’ont pas été édités à compte d’éditeur et qui expriment peut-être ainsi une certaine aigreur.
    Pour ma part, je ne doute pas une seconde qu’un éditeur te remarquera.

  2. Voilà qui est bien dit, Charlotte! La « communauté » est toujours bonne pour l’expérience, mais s’y noyant, on perd de vue la prunelle de nos yeux: notre passion!
    Longue vie à ta plume 🙂
    Laura Articles récents…La Forêt-NoireMy Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge