Jusqu’aux derniers abois d’André Martel

Jusqu'aux derniers abois d'André Martel

Résumé : Novembre 2003. Julien est jugé et condamné pour le crime qu’il a commis un an plus tôt. Durant son incarcération, des messages anonymes lui parviennent. Quelqu’un n’admet pas qu’il s’en soit tiré avec une peine de prison et lui promet un châtiment à la mesure de son crime.

André Martel nous emmène aux Assises où nous assistons au déroulement du procès de son héros. Après avoir relaté quelques moments-clés de son incarcération, il nous fait partager les aventures les plus éprouvantes que vivra son personnage après sa libération de prison. Frissons garantis !

Mon avis : J’ai dévoré ce roman merveilleusement bien écrit (comme tous les autres Martel !). Il faut dire que tout y est : des personnages aux personnalités complexes, des scènes qui semblent défiler sous nos yeux et une écriture habituée au suspense. Ce qui m’a le plus impression du point de vue de l’écriture c’est que le personnage principal est loin d’être attachant mais pourtant, on le suit espérant quand même qu’ils s’en sortent. Est-ce le cas ? A vous de lire ! André Martel vous offre un roman où rien n’est à laisser.

4 thoughts on “Jusqu’aux derniers abois d’André Martel

  1. Merci beaucoup, Charlotte. Tu vas me faire rougir ! C’est vrai que le personnage principal ne cherche pas à se rendre sympathique, mais il n’est ni tout noir ni tout blanc, comme chacun de nous ! Bisous ma chère Charlotte ! Moi j’attends avec impatience de pouvoir lire ton roman !

  2. Déjà avec le résumé on sent qu’il va y avoir de l’action au sent large et notamment du suspense. ça parait intéressant d’autant plus que la vengeance est quelque chose d’assez présent dans notre société.. sous prétexte que la justice n’a pas fait le jugement qu’il fallait, certains se donnent la latitude de régler le problème eux même et on sait tous ou cela fini bien entendu… encore aux mains de la justice..

  3. Un très grand merci Charlotte ! Je relis ton premier compte-rendu, et ça me va droit au coeur ! Et le nouveau commentaire n’est pas pour me déplaire! MERCI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge