La vie est facile ne t’inquiète pas de Agnès Martin Lugand

Les couvertures d’Agnès, toujours en noir et blanc.

Résumé : « Alors que j’étais inconsolable, il m’avait mise sur le chemin du deuil de mon mari. J’avais fini par me sentir libérée de lui aussi. J’étais prête à m’ouvrir aux autres. » Depuis un an que Diane est rentrée d’Irlande, elle a tourné la page sur son histoire tumultueuse avec Edward, bien décidée à reconstruire sa vie à Paris. Avec l’aide de Félix, elle s’est lancée à corps perdu dans la reprise en main de son café littéraire. C’est là, aux « Gens heureux lisent et boivent du café », son havre de paix, qu’elle rencontre Olivier. Il est gentil, attentionné, et surtout il comprend son refus d’être mère à nouveau. Car Diane sait qu’elle ne se remettra jamais de la perte de sa fille. Pourtant, un événement inattendu va venir tout bouleverser : les certitudes de Diane quant à ses choix, pour lesquels elle a tant bataillé, vont s’effondrer les unes après les autres. Aura-t-elle le courage d’affronter un autre chemin ?

Mon avis : Comme pour Les gens heureux lisent et boivent du café, j’ai versé ma petite larme (à plusieurs reprise !). Je vais être franche, l’écriture n’est pas très travaillée selon moi mais l’histoire, elle, est particulièrement réussie. L’auteur arrive même à nous faire douter : « est-ce que ça va se finir comme on s’y attend depuis le début ? ». C’est vraiment du pur divertissement et l’histoire tient la route. Les personnages sont crédibles et profonds. Quand on connait la « success story » d’Agnès, on ne peut que saluer sa réussite et ses histoires. Elle est douée en « raconteuse d’histoire » et je vais lire son nouveau roman Désolée, je suis attendue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge