Lettre morte – Interim de Neil Jomunsi

lettre morte LETTRE MORTE

Résumé : Alors qu’en cette année 1914, les batailles de la Première Guerre Mondiale font rage sur la ligne de front entre la France et l’Allemagne, des invités d’un genre un peu particulier viennent perturber le cours de l’Histoire et mettre un terme aux affrontements. Désormais unis contre un ennemi commun, les soldats affrontent une menace terrifiante et impalpable. À travers la lettre de l’un d’entre eux, le voile du mystère se déchire.

Mon avis : Boulverser l’Histoire et ne pas se prendre pour un Dieu pour autant : la prouesse de Neil Jomunsi dans cette sublime nouvelle. Tout le long, vous vivez cette situation au travers de la lettre d’un soldat à son amour resté dans son pays. Mais cette lettre est-elle en train d’être écrite ou bien vos yeux sont-ils ceux de l’ennemi ? Une nouvelle impossible à lâcher, digne d’un héritier de H.G Wells !

interim INTERIM

Résumé : La Fin des Temps, celle décrite dans la Bible et colportée depuis des millénaires par les amateurs d’Apocalypse de tous poils, a finalement débuté. Dans une petite ville perdue en pleine Sibérie, on organise la résistance aux démons. Même si l’optimisme est en berne et qu’une odeur de fatalité plane sur les esprits, les bonnes âmes de la communauté se réunissent pour lutter contre l’envahisseur infernal. Dans ce contexte trouble, Ievgueni et Piotr sont désignés pour former un duo d’exorcistes. En intervention toute la journée, ils comptent les points entre le Bien et le Mal. Mais pourquoi insister quand une décision divine condamne le monde à sa perte ?

Mon avis : J’ai bien aimé ce texte bien que lu en deux fois car un petit quelque chose me dérangeait… Je ne sais pas quoi. J’aurais aimé plus de profondeur dans la personnalité des personnages mais peut-être n’était-ce pas nécessaire car à quelques heures de l’Apocalypse, seul l’espoir de resserrer le score entre le Bien et le Mal compte. Mais voilà, Neil Jomunsi a choisi de ne pas détailler les séances d’exorcisme et il y avait donc une place pour plus d’action. Ce que je salue particulièrement ici est la description d’un univers dévasté, brut, proche de la fin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge