Plus léger que l’air de Frederico Jeanmaire

plus-leger-que-l-air-jeanmaire

Résumé : Une vieille fille âgée de quatre-vingt-treize ans maintient enfermé dans sa salle de bains un adolescent qui a essayé de la voler. Elle lui précise d’emblée qu’il peut hurler à sa guise mais que cela sera sans effet. La seule condition à sa libération est d’écouter l’histoire de sa vie, parce que, au fond, cette compagnie « inespérée » permet à la vieille dame de pallier une solitude infinie et, sous couvert d’un certain moralisme, de laisser libre cours à une sorte de cruauté teintée de sadisme. Véritable suspense en huis clos, qui se termine sur un dénouement totalement inattendu.

Mon avis : un livre complètement tiré par les cheveux que j’ai trouvé superbe par son écriture mais un peu longuet. L’histoire de la mamie est bien moins intéressante que ce qu’elle vit au présent avec cet adolescent dans sa salle de bain. Cette conversation où l’on a les paroles de la femme mais pas du jeune garçon montre à quel point ces personnages sont cruels et à quel point on pourrait être à leur place tant l’on connait malgré nous chaque parole non rapportée du prisonnier. Je le recommande en période de ras-le-bol de lecture, quand tout nous paraît insipide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge