Rencontre avec… Bernard Werber !!!

Bernard Werber - 14/12/12 à Lyon
Bernard Werber – 14/12/12 à Lyon

Oui mes amis ! Vous ne rêvez pas ! Aujourd’hui, j’ai rencontré Bernard Werber ! L’auteur était en dédicace à Decitre – Part Dieu (Lyon) cet après-midi. J’ai réalisé l’un de mes rêves et j’ai du mal à me dire que c’est vraiment arrivé !

Tout à commencé quand, à 16h30 pétante, je me suis précipitée en dehors de mon travail sous un vent très fort et une fine pluie (la petite pluie qui tombe juste un peu, celle où tu peux presque passer entre ses gouttes et qui dure et dure encore…). J’ai rejoint le métro puis un autre… D’ailleurs, j’ai beau râler mais les TCL à Lyon, ils assurent 99% du temps ! En 20 minutes, j’étais dans la librairie ! Entre chaque station, mon coeur battait plus vite ! Et une fois chez Decitre, je me suis dit « Pas croyable ! J’y suis !). Il faut dire que depuis l’annonce de l’évènement sur la page facebook de Bernard Werber, je me disais que je n’aurais pas la possibilité d’y aller (horaires de boulots, obligations, etc… Et puis bon, dimanche, la Terre s’arrête de tourner pour que j’aille voir Tatiana de Rosnay alors faut pas pousser !). Pourtant, je suis bien là à 17h pile poile en train de faire la queue (gigantesque !), mourant de chaud, chargée comme une mule et avec Les Thanatonautes sous le bras !

Charlotte Boyer et... Bernard Werber !!!
Charlotte Boyer et… Bernard Werber !!!

Au bout de 15 minutes où l’on échange quelques mots entre Werber’s fans, on entend des applaudissements. Bon, ce n’est pas Patrick Bruel mais l’excitation est là. Antony, le vendeur-animateur nous demande de nous rapprocher, de les entourer pour bien entendre Bernard Werber. Penses-tu que j’ai slalomé entre les rayons pour me retrouver à 5m de lui ! Là, Bernard parle, Bernard nous fait rire et Bernard nous laisse tous la bouche ouverte, prêts à gober les mouches (ou les fourmis mais c’est plus dur…). Les questions sur ses débuts, son expérience, sa manière d’écrire, l’histoire de son « petit » dernier Troisième humanité, sa vision des futurs possible (si on oublie que « la fin du monde est pour la semaine prochaine »), ses anecdotes d’une petite librairie puis à la Fête de l’Huma s’enchaînent. Ok, on meurt tous de chaud, ok Bernard Werber a juste l’air passionné mais crevé et ok on a tous mal de partout à se contorsionner pour prendre des photos mais bon sang, il est là : le créateur de l’Arbre des possibles !

Parfois, mon regard passe d’un lecteur à un autre et je tente d’apercevoir les livres choisis pour cette dédicace. Il y a ceux qui ont déjà abîmé Troisième Humanité tant ils l’ont trimbalés, ceux qui l’ont dans leur sac tout neuf made in Decitre et les autres qui, comme moi, on ramené leur Poche fétiche. Le nouvel encyclopédie du savoir relatif et absolu, L’ultime secret, Les Thanatonautes et même un titre inconnu car provenant d’Asie ! Il y en a pour tout le monde ! Et c’est avec patience que l’auteur et ses lecteurs se préparent au grand moment : la dédicace. On se relève, redresse, réhydrate et hop, tous en fil indienne. Au début, à 3 minutes 30 par lecteur, je me suis dit que dans 2h30, ce serait mon tour et puis d’un coup, accélération ! Bernard Werber nous a-t-il sorti son « W » rapide comme l’éclair réservé au public asiatique qui se déplace par millier ? Non ! La groupie qui pleure presque en lui disant qu’elle l’aime est parti, ceux qui essaient de refourguer un manuscrit aussi. Place aux lecteurs qui, comme moi, bafouillent trois phrases, donnent leur nom que Werber va apposer au feutre noir sur la page de garde à côté du titre, prennent une photo et partent presque en trottinant de bonheur !

Mon tour ? Attendant mon mari (qui en fait n’est pas arrivé à temps), j’ai repris la queue du bout quand j’étais à deux doigts de tendre mon livre !! Autant dire que le Werber, il était K.O quand je me suis pointé ! Je lui ai tendu Les Thanatonautes (« mon livre de chevet qui n’a pourtant pas été son plus grand succès »), il me l’a signé puis je lui ai demandé si je pouvais prendre une photo. Il a accepté très gentiment mais sans flash (j’avais prévu !). Il semblait exténué mais on sent que sa passion le porte. Après quelques échanges (il est A-DO-RA-BLE !), je l’ai remercié, lui ai dit que c’était un plaisir de l’avoir rencontré. Et d’un joli sourire, il m’a dit « Plaisir partagé ». La vache, pendant 2 minutes, j’étais limite moi aussi une groupie. Puis, j’ai retrouvé le brouhaha de la Part Dieu, j’ai retrouvé mon mari adoré et bêtement, j’ai souri en dînant.

Merci Decitre, merci Antony et merci Bernard Werber !

"Les Thanatonautes" dédicacé !
« Les Thanatonautes » dédicacé !

8 thoughts on “Rencontre avec… Bernard Werber !!!

    1. Pendant 3 secondes, je n’entends plus ce qui nous entourait ! Fan jusqu’au bout ;-). Et puis là, c’est vraiment de l’admiration. Je le trouve tellement talentueux ! Je me dis que j’ai encore toute ma tête à son sujet car ça m’est arrivé de ne pas aimer un de ses livres (bon, c’est rare !).

  1. Bravos pour la photo et votre patience ( la patience d’une passionnée ), je vous est vu a Décitre, j’était a cotés de vous et le moment venue ou la file indienne ce dessinais, je vous est laisser votre place mais vous m’avez dit que vous attendiez votre marie et que vous alliez faire la file indienne dans l’autre sens, en gros : un grand mec avec des lunette, content que vous avait put réaliser l’un de votre rêve : voir B.W, perso, sa fait un moment que je lie ces livres et je ne pensai pas le rencontrer un jour et ce fut un moment LONG mais un super moment pour ma 1ére décidasse d’un auteur ( c’était le seul mais maintenant j’en est 2 avec vous ), je vais vous suivre et vous découvrir.

    PS : désoler pour les fautes d’orthographes et cette manie de faire a chaque fois des paragraphe au lieu de 2 ou 3 lignes.
    HUG Articles récents…saintélyonMy Profile

    1. Merci beaucoup Hug !! Je crois que je me souviens de vous. Tellement de gens m’ont demandé pourquoi je partais dans l’autre sens ;-). C’était un moment formidable n’est-ce pas ? Moi non plus, je ne pensais pas que ça arriverait. Il est pourtant proche de ses lecteurs mais il faut du courage pour lui décrocher 3 mots. En tous cas, c’est ce que je ressens. Il m’impressionne beaucoup.
      Au plaisir de vous revoir par ici. Et en bonne lyonnaise, je garde votre blog précieusement !

      ps : n’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter du blog. Ce sera plus facile de me suivre ainsi. J’envoie une newsletter par semaine. Pas de spam 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge