Si la critique est aisée, l’art est…

Mais ce n’est pas une raison pour faire l’autruche et j’ai décidé de retoucher tous mes livres ! Oui ! A jamais et de tout temps, Trois cents secondes et Adrien Poche vont être retirés de la vente et les coquilles et autres fautes vont être chassées. Je ne vais pas retoucher les textes en eux-même car je veux qu’ils reflètent cet époque de ma vie. Plus d’un an est passé depuis la publication d’Adrien Poche et je veux de tout coeur vous offrir un nouveau livre digne de ce nom. Finalement, quoi de mieux qu’un bouche-à-oreille de qualité sur mes livres précédents pour promouvoir un petit nouveau ?

Il y aura encore des doutes et des réponses vides ou pleines de rejets de la part d’éditeurs mais il ne faut pas oublier l’essentiel : les moments d’écriture, vos moments de lecture et bien sûr, cette attente d’avoir votre avis, bon ou mauvais mais qui me fait toujours avancer et me rappelle pourquoi mes manuscrits ne restent pas dans un tiroir.

2 thoughts on “Si la critique est aisée, l’art est…

  1. Un an déjà depuis la sortie d’Adrien Poche?! Mais le temps file trop vite!

    Une petite correction ne peut pas faire de mal, en tout cas je suis heureuse de voir que tu sembles remotivée! 🙂

    1. Je me souviens comme si c’était hier de la sortie d’Adrien Poche. J’étais hyper fière, un grand moment ! Et je suis motivée pour en vivre un nouveau, en effet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge