Foutez-vous la paix de Fabrice Midal

Résumé : Depuis des années, je suis amené à animer des conférences et des séminaires dans des écoles, des entreprises, des hôpitaux. J’en ressors immanquablement avec le même constat : nous nous torturons à longueur de journée. Nous nous torturons à intégrer des normes, des injonctions, des modèles qui ne nous correspondent pas. Nous nous torturons parce que nous voulons « mieux faire » et que nous estimons ne jamais « bien faire ». Nous nous torturons parce que nous sommes persuadés que les autres, eux, savent « bien faire ». Happés par l’urgence de « faire », nous ne voyons plus qu’en réalité, nous ne faisons rien : nous nous agitons et nous oublions l’essentiel. Nous oublions d’oser. « Foutez-vous la paix » Mon expérience m’a appris qu’il n’y a pas d’autre moyen de redécouvrir les possibles en vous que vous aviez complètement oubliés. Arrêtez! C’est le seul moyen d’agir. Libérez-vous des protocoles, des procédures, des pseudo-urgences qui n’en sont pas ! C’est ainsi seulement que vous verrez jaillir en vous l’enthousiasme et l’envie d’aller plus loin.Ne fuyez pas au sommet d’une montagne ni au fond d’une grotte pour réfléchir : restez-là et cessez de raisonner. Foutez-vous la paix parce qu’il y a urgence dans notre monde qui crève de souffrances, de misères, d’inhumanité. C’est tout de suite qu’il nous faut créer le changement. En nous foutant la paix…

Mon avis : J’ai eu une grosse « panne de lecture ». Cela veut dire que j’ai entamé plein de livres et n’en ai terminé aucun. Celui là m’a fait un bien fou ! Même dans la lecture, il faut « se foutre la paix ». Pensez moins, s’écouter davantage dans nos envies, accepter les aléas, ne plus aller contre le ventre… Vous trouverez dans ce livre toutes les méthodes qui sont d’une grande simplicité. Pas d’excercice ou autre. Il s’agit simplement de bon sens. Un bon sens que l’on a perdu de vu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge