Interview de Terhi Schram pour le collectif BBDP

A l’occasion de la sortie de Vôtre, le nouveau livre du collectif Bons Baisers De Partout, j’ai proposé à mon amie Terhi Schram une petite interview. La voici :

• Faire partie d’un collectif d’écrivains, ça veut dire quoi pour toi ?

Avant tout partager et apprendre des autres. En deux saisons, je suis tombée sur d’excellents textes. Les auteurs du collectif maîtrisent leur plume, ils savent où ils mettent les pieds, peu importe le genre et la longueur du récit. Certains d’entre eux n’ont même jamais été publiés. Cela reste certes de l’autoédition mais leur participation a été, est, et sera précieuse.

Diriger ces auteurs a également été une sacrée partie de plaisir.

• Cette deuxième aventure a-t-elle été différente de la première ?

Bien sûr, et je pense que la suivante le sera aussi. Chaque participant est unique, son écriture l’est aussi. Et puis les auteurs se succèdent naturellement. Certains restent, d’autres partent. Cela diversifie beaucoup chaque recueil.

• Partante pour une troisième édition ?

Dans la mesure où plusieurs auteurs sont prêts à renouveler l’expérience, moi oui, je reste fidèle au poste !

• Qu’aimerais-tu que ce collectif apporte ?

La reconnaissance due à chacun de ses auteurs et autant de bénéfices que possible aux associations sélectionnées.

J’aimerais aussi qu’il incite d’autres auteurs à le rejoindre.

• Comment choisis-tu l’association qui en bénéficie ?

Naturellement ! L’an passé je restais dans l’idée de créer un fanzine afin d’aider l’association Estelle au bois dormant, parrainée par Nicola Sirkis [chanteur-leader du groupe Indochine], d’où son titre « Bons Baisers de partout » [en référence à la chanson Les Tzars]. Au final, le collectif a été écrit et il ne s’agissait plus du tout d’un fanzine.

Pour Objectif Mada, je connais Stéphanie Chaulot via le net depuis quelques années déjà. Son envie de participer cette année au recueil m’a incitée à choisir son association.

• Un webzine, un collectif… Aimes-tu diriger une équipe ?

Mais le webzine est mort (rires) ! C’est beaucoup de travail, il faut gérer tout le monde, vérifier les contrats, relire et corriger. Mais quelle joie de pouvoir partager.

• Tes projets en dehors du collectif ?

L’Homme dans le noir paraîtra cet été chez EDD Strapontins. Il s’agit de la deuxième enquête de l’inspecteur Morrissey. Quelques 190 pages de mystère et de fantastique dans l’Angleterre victorienne. Mon roman graphique Manhattan (story), lui, avance à grands pas. Cela fait deux ans et demi que je planche dessus.

Je songe également à publier un recueil de poésies et un autre de nouvelles.

Merci à Terhi !

3 thoughts on “Interview de Terhi Schram pour le collectif BBDP

    1. Merci :-). Je ne suis pas très forte pour réaliser une vraie interview alors je pose les questions que je me pose tout simplement… Ce ne sont peut-être pas les mêmes que les autres mais comme ça, on poursuit les discussions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge