L’affaire « Suite 101/Britney Spears » – Explications

site suite 101 onglet
Capture de mon site -> www.charlotteboyer.fr

Sur mon site officiel, dans l’onglet « livre », il y a une partie « article Suite 101« . Là, sont inscrits tous les articles que j’ai écrit sur le site avec, bien sûr, un lien. Or, depuis quelques jours, mon article « Britney Spears – La contrefaçon du XXIème siècle » est supprimé. Je n’ai eu aucune explication de la part de Suite 101, seulement un mail ridicule de la part de l’administratrice disant « votre article a été supprimé ». Merci, j’avais remarqué… Sans doute y a-t-il eu trop de plaintes car en effet, cet article a déclenché beaucoup de réactions. Aucune ne volait bien haut alors on dirait bien que, si vous êtes mal luné, vous pouvez aller sur Suite 101 et « signaler » cinquante fois un article qui vous dérange que ce soit pour n’importe quelle raison ! Allez, hop, il n’y a pas assez de mots : pouf, signalez ! Cette histoire m’a rendue furax et je n’ai pas l’intention de me laisser faire pour la simple et bonne raison que la dizaine de commentaires d’insultes que j’ai reçu sont passés sans problème alors que mon article proposant une simple hypothèse a été censuré. Oui, c’est de ça dont il s’agit : CENSURE !!! Franchement, faites gaffe : écrivez sur Britney Spears et vous risquez d’être censurés !! Dans quel monde vit-on ??!!??

Je sais que tous les gens qui me suivent ne sont pas forcément inscrits à ma newsletter (ce serait bien que vous le fassiez mais rassurez-vous, je ne « signalerais » pas vos articles si vous ne le faites pas…) alors je poste ici un extrait de la 29ème newsletter que j’ai envoyé lundi 3 décembre : « Passons au drame de la semaine dernière (je plaisante bien sûr !). Le 25 novembre dernier, j’avais publié sur Suite101 un article intitulé « Britney Spears – La contrefaçon du XXIème siècle ». Cet article avait pour but de montrer à quel point le monde du shobiz aux Etats-Unis (je ne me suis pas encore penché sur la France) était dangereux et Britney Spears est, pour moi, une parfaite illustration des dangers de la célébrité. J’expliquais que, pour moi, la dernière rumeur la concernant était un effet marketing destiné à l’enrichir et à la protéger physiquement et psychologiquement. En effet, la plupart de ses fans pensent qu’elle est totalement sous le contrôle de son père et de son producteur sans compter les médecins et avocats. En fait, nous le savons depuis des années, sa musique se vend moins et sa vie privée, plus ! Si Britney Spears va chercher ses fils au karaté et mange au McDo, les paparazzis finiront bien par la lacher petit à petit à la recherche d’une autre stat à la vie trash. Car voilà, le problème, c’est que depuis 10 ans, la vie de Britney est célèbre pour son côté trash (psychiatrie et co). Franchement, quoi de plus glauque que de ne plus être maîtresse de sa vie à 31 ans ? Et en même temps, c’est le parfait petit piège : entourée des siens et protégée, elle continue à gagner de l’argent, à faire ce qu’elle aime et reste célèbre. Dans cet article, je concluais par mon avis personnel à savoir que c’était quand même une super bonne idée et la meilleure chose pour elle. Bon, c’est un résumé et j’en ai pl us que marre de m’expliquer à ce sujet mais par cette newsletter, je tiens quand même à m’expliquer une dernière fois. Donc, voilà, mon article a été posté et là, que n’avais-je pas fait ! J’ai été bombardé de commentaires d’insultes ! Je vous passe les détails tant ils étaient vulgaires. J’ai arrêté de les valider car ils ne menaient nul part. Suite 101 n’a pas trouvé à y redire jusqu’au 1er décembre où j’ai reçu un mail de l’administratrice : « votre article a été supprimé ». C’est tout (enfin, avec mon article). Pas de motif, pas d’explication, nada ! Autant, il n’y a pas eu de précipitation pour me protéger des commentaires agressifs mais par contre, mon article, lui, disparaît. Du coup, je me bat pour avoir une explication de leur part tout en « dénonçant » les commentaires insultants que je retrouve par-ci par-là sur la toile. Si on avait dit des choses constructives, je suis certaine que je n’aurais rien dit mais cherché à m’améliorer. Quand c’est pour m’attaquer sur mon physique, ma condition de femme et j’en passe, là, je vois rouge. Avec tout ça, je songe sérieusement à quitter Suite101 et me renseigne actuellement sur AgoraVox, C4N et Sens Critique. Je ne me sens plus en confiance sur un site qui prône la pensée collective à tout prix et ne protège pas ses auteurs.« 

J’aimerais connaître votre avis. Aie-je raison de ne pas me laisser faire par Suite 101 ? Que proposez-vous ? Je précise que je n’ai pas reçu de réponses à mon mail et aux relances lorsque je demandais une explication.

Après la colère ressentie contre une certaine catégorie de fans de Britney Spears, je ressens maintenant beaucoup d’agacement envers Suite 101. Cette histoire est ridicule et en même temps, grave pour notre société. Suite 101, ce n’est pas Lemonde.fr mais on peut être censuré à petite échelle apparemment…

7 thoughts on “L’affaire « Suite 101/Britney Spears » – Explications

  1. Mon avis : te retirer de suite 101 après leur avoir signifié une nouvelle fois ton mécontentement. (Même si tu n’as pas de retour ça te fera du bien).
    Je reste pantois quand je vois qu’une masse de gens (dans le style « fans dont les capacités de jugements sont totalement obscurcies » et dont la plupart a certainement lu le sujet de travers et de manière sommaire, a le pouvoir de censurer un article de cette façon.
    J’avais eu un coup similaire avec un commentaire pourtant constructif sur l’équipe.fr concernant une nageuse. Me faire censurer alors que j’amenais des arguments chronométriques. Et voir après la censure que les messages d’insultes et les « salo%** » restaient en place.

    Trouve une autre place pour t’exprimer.
    (et mange un morceau de chocolat)
    Bonne continuation pour ton blog et Adrien Poche.
    sozuka Sun Articles récents…Corps et Esprit.My Profile

    1. C’est que je n’aime pas être ignorée ! Surtout pas par des gens qui ont été capable de me lire puis de me chasser sans raison apparente.
      Je vais manger une papillote, ça fera toujours 2 minutes où je ne penserai pas à la censure (la vérité fait mal aux yeux et aux oreilles, c’est bien connu) !

  2. A mon avis, quitte suite101 tout de suite et sans rien dire. Ils ne te répondent pas, pas la peine de te ta figuer à essayer d’avoir une réponse de leur part. Na!

  3. Je te conseille également de plier bagages. D’autant plus que, même s’ils te donnaient une explication ou une réponse type et plate telle que « nous regrettons cet incident » et autres blablas, tu ne serais point à l’abri d’une nouvelle censure par la suite. La chance que l’on a, dans ce monde, c’est de toujours pouvoir aller voir ailleurs quand les termes du contrat ne nous conviennent plus 😉
    Laura Articles récents…Quatre Ans de Territoire BrésilienMy Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge