Mon univers

Mon univers est varié. Riche aussi. Heureusement ! Il y a des choses qui m’inspirent, d’autres qui me motivent et certaines qui m’indiquent ce que je veux ou ne veux pas. Bienvenue.

Il y a les auteurs « célèbres » qui, par leur parcours, leurs livres (histoires, écriture), leurs méthodes de communication avec leurs lecteurs me font rêver ou simplement me motive dans le dur et plaisant labeur de l’écriture. En tête de liste, il y a Tatiana de Rosnay et Bernard Werber. Je les ai lu presque intégralement et je les trouve incroyable en tant qu’auteurs et très simples en tant que personnes. Bon, je n’ai eu la chance d’échanger quelques mots avec eux uniquement sur Twitter ou Facebook mais quand même, rien que pour ça, on sent qu’ils sont simples. Talentueux et chanceux de vivre de leur passion mais simples. Il y a des auteurs que je ne lis pas comme Marc Levy ou Guillaume Musso qui eux, m’impressionnent pour leur manière « populaire » de promouvoir et leur parcours (Marc Levy, si je ne me trompe pas, avait une entreprise d’architecture puis à tout vendu…). J’aime les personnalités qui se construisent seules ou en tous cas, qui bossent dur.

Il y a aussi les auteurs « inconnus » (ce n’est qu’une question de temps !) comme Neil Thomas et André Martel. De livres en doutes, de doutes en salons littéraires jusqu’aux salles de classe, ils sont impliqués dans leur mission : faire découvrir le métier d’auteur comme un art de vivre et non comme la cagnotte de l’Euro Million (heureuse d’ailleurs d’apprendre que le dernier gagnant est français et pas déjà pété de tune mais je m’égare…).

Ensuite, il y a des livres qui guident. Mémoire d’un métier de Stephen King et De la page blanche à la publication de Marianne Jaéglé. Ce sont mes aides mémoire, mes petits penses-bêtes en quelques sortes et bien souvent, mes botteurs de fesses idéeaux !

Il y a des musiciens et chanteurs qui me boostent aussi. Il y a ceux dont la musique me donne envie d’écrire un livre dont leurs disques seraient la bande son (Pink Floyd, Dire Straits, Rodrigo y Gabriel, Raphaël) ou encore dont les parcours (toujours cette image de l’artiste qui se construit, qui n’est pas qu’un doux rêveur) me motive (Jean Jacques Goldman, Francis Cabrel et même le Johnny pour la carrière qui traverse les décennies).

Des films ? Non, très peu. Pourtant, il y en a de magnifiques mais aucun qui me fait dire « je voudrais écrire un scénario ». Et pourtant, j’adore les road movie et je sais qu’un jour, j’écrirai un road-book. J’ai troqué mon Kerouac et son Sur la route au bout de la septième tentative de lecture alors allez comprendre.

Des personnalités qui me donnent envie de me battre, d’être quelqu’un et pas seulement la voisine du palier ? Renaud en tête (et je ne bois presque que de l’eau pourtant), Jean Louis Aubert, Javier Bardem, Romain Gary, Belmondo (Paul et Jean-Paul), Bedos (seulement Guy), Ségolène Royal (j’aime bien les têtes à claques qui jurent qu’elles vont gagner alors que tout le monde est contre) et la Reine d’Angleterre même ! Ou encore, tout ces gens dont on entend les noms sans s’en souvenir : le batteur Christophe Deschamp, la journaliste Sonia Dridi ou encore un prénom qui pour moi aura pour toujours l’écho du courage : Chloé.

Cet univers, je ne m’y accroche pas. Il est venu avec la vie que je me suis construite et que je forge chaque jour. Il m’accompagne tranquillement et se manifeste quand il le souhaite.

La vie est trop courte pour être petite. (Benjamin Disraeli)

Hubble

4 thoughts on “Mon univers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge